Ceci n'est plus un couple

Publié le 8 Juillet 2014

Ceci n'est plus un couple

Des comédies sur "le couple", on en trouve plein dans les théâtres... Et au OFF d'Avignon, plus encore, "le couple" étant le sujet central de pas mal de comédies de boulevard aux titres improbables qu'on vous tracte surtout rue de la République (et qui, vous l'aurez compris, ne sont pas ma tasse de thé).

Pourtant, je suis allée voir "Ceci n'est plus un couple", et j'en suis resortie avec un grand sourire et en ayant beaucoup ri, parce que... c'est différent. Certes, le point de départ, c'est un couple qui se retrouve chez le notaire pour divorcer, et pour qui le partage des biens va être prétexte à des chamailleries, disputes, affrontements, à grands coups de souvenirs communs... dont ils ont chacun gardé leur version en mémoire.

Mais un "détail" vient pimenter ce spectacle, et lui donner une toute autre saveur... Ce couple, c'était un couple mixte au sens religieux du terme. Lui, Samir, est musulman; elle, Daphné, est juive. Et du coup, au lieu de s'engueuler sur les banalités habituelles qui créent des divergences dans les couples jusqu'à les pousser au divorce, ici la religion et les coutumes liées s'invitent dans le débat! Les 2 futurs-ex-époux revisitent ensemble des scènes de leur passé, souvent chacun raconte sa version des faits, l'autre se prêtant au jeu avec plus ou moins de mauvaise foi (...). Et la chute est plutôt originale!

Humour noir, féroce, du genre à vous faire rire avec un petit "rhooo!" (exemple, Daphné parle à leur fils : "mais non mon chéri ce n'est pas une bombe! C'est pas dans la culture de maman, les bombes! C'est dans la culture de ...? de papa!"). Eh oui, les vannes sont souvent explosives (haha... - pardon), des 2 côtés, juifs et musulmans s'en prennent plein la tronche, à grands coups de clichés (exagérés bien sûr, mais pas tous... l'auteur refuse de livrer ses sources d'inspiration, mais ça sent le vécu!). Mais le tout avec énormément d'humour et de respect, du coup on rit de bon coeur, on reconnait certaines vérités pour peu qu'on ait des amis musulmans / juifs, on en sort avec un grand sourire, tant les 2 comédiens, Audrey Devos et Ismaël Saidi (qui est aussi l'auteur de la pièce!) font preuve d'énergie et sont expressifs et s'amusent à se balancer des skuds dans la joie et la bonne humeur, ils jouent avec naturel et simplicité et c'est très bien.

Dernier détail, pour qu'un musulman "ose" écrire un texte pareil et fasse preuve d'auto-dérision comme ça, il faut évidemment qu'il soit belge! :) (oh ça va je peux faire 'cliché' 2 secondes aussi non? Juste pour dire qu'hier j'ai donc fait involontairement une journée thématique "pièces autour de la religion écrites par un belge", Marc Dubuisson étant belge lui aussi).

Donc, ce sont des compatriotes, et ils jouent cette pièce avec succès depuis plus de 2 ans, et l'ont même jouée au Maroc! En plus ils sont sympa comme tout, donc si vous les croisez dans les rues d'Avignon faites leur bon accueil, et puis allez les voir si vous voulez une bonne comédie qui sort des clichés habituels sur le couple !

Infos pratiques : tous les jours au théâtre de l'Observance à 22h10; durée 1h; tarif 17 euros, 12 avec la carte Off.

Rédigé par Emelle

Publié dans #AvignonOff2014, #Théâtre

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article