Devinez qui?

Publié le 15 Mars 2015

Devinez qui?

Ce titre ne vous dit peut-être rien, mais si je vous dis "Dix petits nègres", tout de suite, ça devient plus parlant! "Devinez qui?", c'est en fait une adaptation théâtrale du célèbre roman de la reine du crime, Dame Agatha Christie.

L'histoire est donc globalement la même (je ne vous dirai pas si la fin est fidèle au bouquin pour maintenir le suspense): 8 personnes qui ne se connaissent pas ont été invitées par un hôte (ou une hôtesse) mystérieux, à passer quelques jours sur une île. Mais quand ils arrivent, le couple de domestiques présents leur annonce que les propriétaires de l'île sont absents. La soirée tourne au drame lorsqu'une voix mystérieuse accuse chacune des personnes présentes d'un crime, et que le premier invité succombe, comme dans une comptine...

Je dois avouer que je suis assez mitigée sur cette adaptation. Je l'ai trouvée un peu longuette (2h10 sans compter l'entracte), et, si j'ai beaucoup aimé la mise en scène, je suis plutôt déçue du jeu des comédiens dans l'ensemble.

La mise en scène, d'abord : elle est signée Daniel Hanssens (assisté de Victor Scheffer), et bien qu'assez classique, elle est réussie et comporte quelques belles idées. Si les statues de petits chats (qui remplacent les petits nègres dans la comptine dans cette version) sur la cheminée ont un petit côté déjà vu, l'idée d'écrire toute la comptine sur la cheminée est excellente car elle permet de se rappeler où l'on en est! Par contre, au centre culturel d'Auderghem, on est vite trop loin pour arriver à la lire facilement, mais ça n'empêche que j'ai bien aimé l'idée!

L'ambiance est également très bien rendue : légère au début, on sombre de plus en plus dans l'angoisse, la suspicion mutuelle, le fatalisme ou la crise de nerf. La première partie souffre peut-être de quelques longueurs qui font légèrement retomber le rythme (il faut bien présenter assez d'éléments sur les personnages pour comprendre l'intrigue, mais ça passe mieux dans un roman qu'au théâtre, évidemment), mais la 2ème partie rattrape complètement cette impression et nous plonge vraiment dans l'angoisse et le suspense de l'histoire avec brio...
Donc au final, je suis assez enthousiaste sur la mise en scène!

C'est donc du côté des comédiens que j'ai des réserves. Je ne sais pas si Pascal Racan (le juge Wargrave) était malade vendredi, mais qu'est-ce qu'il bredouillait ! Il a même réussi plusieurs fois à s'emberlificoter dans ses répliques pour dire le contraire de ce qu'il devait! Sachant que c'est mon "Cyrano" de référence, j'ai été très étonnée! Et comme ça ne lui ressemble pas, j'imagine qu'il devait y avoir une raison extérieure à la pièce pour expliquer ça, je n'en tirerai donc aucune conclusion générale mais là, j'ai été déçue. Pour moi les 2 comédiens qui sortent leur épingle du jeu dans cette pièce sont Daniel Nicodème, un très bon et très anxieux Docteur Armstrong, et Daniel Hanssens, qui apporte sa bonhommie au personnage de "Mr Davis", et est aussi l'élément comique qui allège la tension nerveuse dans la pièce. Jean-Paul Dermont, dans le rôle du Général Macarthur, s'en sort très bien aussi et est très crédible, mais il a un rôle relativement court. Les autres comédiens ne sont pas mauvais mais manquent de conviction.

En résumé : bonne mise en scène, intrigue classique du roman policier, très réussie (mais je ne suis pas neutre j'adore Agatha Christie), un peu long et jeu trop hésitant dans l'ensemble. A vous de voir!
Le spectacle se joue encore la semaine prochaine au centre culturel d'Uccle, infos et réservations (et autres dates de tournée) sur le site de la Comédie de Bruxelles.

Rédigé par Emelle

Publié dans #Théâtre, #Bruxelles

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article