Publié le 25 Novembre 2013

Le fils du comique

J'ai profité d'un récent trajet non professionnel à Paris pour aller voir la nouvelle pièce de Pierre Palmade, "le fils du comique". Autant vous le dire d'emblée j'ai passé une très bonne soirée! Cette pièce vaut franchement le détour. Mais je vais détailler un peu, quand même.

D'abord, cette pièce reprend le personnage principal d'un précédent succès de Palmade, "Le comique". Mais ce n'est pas une suite à proprement parler, on retrouve simplement Pierre Mazar, qui de comique est devenu auteur de théâtre reconnu. A part ça, pas vraiment de lien avec "le comique", c'est d'ailleurs le seul bémol que je mettrais à la pièce, parce qu'il me semblait qu'à la fin du comique,Noémie la journaliste était enceinte? Bref...

J'en profite pour faire une petite parenthèse, même si avoir vu 'le comique' n'est pas indispensable pour voir 'le fils du comique', je vous conseille le DVD du 'comique' (en vente sur Amazon par exemple), si comme moi vous aviez loupé la pièce en 2009, elle vaut franchement l'achat du DVD. Je ferme la parenthèse.

Donc, revenons-en au fils du comique. On y retrouve donc Pierre Mazar, auteur de théâtre, homo, installé avec son compagnon depuis quelques années, mais avec un fort désir d'enfant. D'ailleurs cet enfant, il l'a plus ou moins promis à sa meilleure amie, inspecteur de police. En tout cas ils en ont déjà beaucoup parlé. Mais Pierre Mazar rencontre l'actrice principale de sa nouvelle pièce, et tout bascule: son feeling, ses gènes lui disent que c'est avec cette femme qu'il doit se reproduire. Point de départ d'une confrontation entre 2 femmes très différentes... Que décidera-t-il?

Je ne vous en dévoilerai pas trop sur la pièce. Je vous dirai juste qu'elle est brillamment écrite, vraiment, avec un style très net, direct, plein de vivacité et de rythme, très drôle, intelligent, avec une sorte de sincérité qui en ressort et rend certaines scènes très touchantes. Palmade n'a pas du tout écrit une pièce militante sur la PMA accessible aux homos. Mais Pierre Mazar est son alter égo de théâtre, il ne s'en cache pas, et lorsqu'il parle de ses difficultés à accepter son homosexualité, sur le fait de prévenir les enfants que ça existe pour qu'ils ne se sentent pas trop différents à l'adolescence... On sent que le thème le touche et qu'il a mis beaucoup de lui, beaucoup de sincérité dans ce texte, qu'il a de la tendresse pour ses personnages.

Il y a aussi beaucoup d'esprit, d'auto dérision dans ce texte. Quelques répliques très vaches, aussi! Et parfois, des mots un peu crus. Oui, Palmade appelle un chat un chat, et donc, si vous avez les oreilles vraiment chastes, vous risquez de tiquer sur certaines répliques. Mais le texte n'a rien de vulgaire et l'humour traine assez peu sous la ceinture!

En plus d'un bon texte (et d'une mise en scène d'Agnès Boury qui maintient le rythme tout le long), les comédiens sont excellents. Pierre Palmade s'amuse et est très à l'aise dans le costume de son alter ego, et les autres sont parfaitement à la hauteur. Anne-Elisabeth Blateau confirme tout le bien que je pensais d'elle, elle a un sacré abattage et un talent comique indéniable, tout en étant capable de nuancer son jeu et d'y mettre de l'émotion. Benjamin Gauthier, dans le rôle du petit ami, est très bon aussi. Et mesdemoiselles et mesdames, sachez que les hommes de cette pièce sont plutôt sexy ;-) (et puis la tenue de toreador ça vous sublime une silhouette!)

Enfin, pour les fans d'Arnaud Tsamere, j'ajouterai que, s'il n'est pas dans la pièce cette fois (il jouait le meilleur ami de Pierre Mazar dans le comique)... il y a un paperboard!

Bref, pour un bon moment de théâtre drôle et intelligent et en finesse, foncez au théâtre St Georges à Paris, vous avez jusqu'au 18/01/2014. Et espérons une tournée en 2014-2015!

Infos pratiques ici et bande annonce vidéo !

Voir les commentaires

Rédigé par Emelle

Publié dans #Théâtre, #France, #Coup de coeur

Repost0